Contact

Contact

dimanche 20 août 2017

Dans un livre


Dans un livre



Quelques mots qui deviennent des phrases
Et une histoire prend forme sous vos yeux
Vous voilà marin sur la mer d’Iroise
ou bien beau chevalier aventureux

L’épopée devient votre compagne
Vous combattez de terribles dragons
Pour les vaincre vous battez la campagne
Avant de les noyer dans un lagon

Une bergère tombe sous votre charme
Vous l’avez sauvé des griffes du loup
La belle demoiselle essuie quelques larmes
Avant de se pendre à votre cou

Poursuivant votre périlleux chemin
Il vous faut franchir le grand Océan
Vous devenez un courageux marin
Pour affronter pirates et ouragans

Lorsque soudain au milieu des flots
Une sirène vous invite à la suivre
Hélas ce n’est qu’un vilain cachalot
Et non pas la merveilleuse Vouivre

Trompé par cette étrange confusion
Vous nagez vers ce mirage hors d’haleine
Quand emporté par un grand tourbillon
Vous êtes avalé par une baleine

Croyant votre dernière heure arrivée
Vous ne vous imaginez pas survivre
Mais au terme d’une folle soirée
Vous refermez cet étrange livre

Quelques mots qui deviennent des phrases
Une histoire se déroule sous vos yeux
Vous voilà marin sur la mer d’Iroise
ou bien beau chevalier aventureux

Règlement de Conte sur la Loire.


C’est une histoire d’amour et de rédemption. Ce n’est certes pas un récit qui respecte les principes moraux, mais la vie est si complexe qu’il ne nous appartient pas d’en juger. Mais c’est encore un parcours initiatique sur la Loire d’Orléans à Sully-sur-Loire pour qu’une bretonne puisse comprendre la passion ligérienne d’un gars de chez nous.

Le titre ne comporte nullement une faute d’orthographe, il indique que le Conte sera le truchement de cette découverte. Gardons-nous de trop en révéler, le suspens est au cœur d’une affaire où amour et vengeance, haine et repentance se conjuguent, s’entremêlent, se répondent en une curieuse enquête qui devient elle-même la quête désespérée d’une passion impossible.

L’écriture à quatre mains a conduit les auteurs à modifier leur perception des choses tout comme leur manière d’aborder l’écriture. Nadine Richardson, Margot sur Vibration a poussé C’est Nabum dans ses retranchements pour qu’il ose écrire les passions des êtres. De son côté, le conteur de Loire a fait toucher du doigt à sa collègue sa passion ligérienne. De ce double échange est né un roman patchwork qui s’est construit sur différents niveaux d’écriture pour notre plus grand plaisir.

à commander auprès des auteurs



samedi 19 août 2017

La farandole dans les champs


La farandole dans les champs


Dans cette plaine de Beauce
Où rien n'arrête le regard
Soudain quatre bras se haussent
Pour nous conduire à l'œillard


C'est tout là bas le vieux moulin
Ce grand phare pour les moissons
Qui nous guide vers le chemin
Pour l'épeautre et puis le son

Ces ailes emportées par le vent
Telles des signes du destin
Font la farandole dans les champs
Quand on vient moudre les beaux grains

C'est de la richesse pour l'année
Qui la meule nous accorde
Quand elle transforme le blé
En une belle miséricorde

Nous aurons le pain quotidien
Le fruit de ce si dur labeur
Que nous faisons pour trois fois rien
Nous les pauvres agriculteurs

Qu'importe, pour ce dur métier
Nous avons la joie dans le cœur
À chaque fois que le meunier
De son moulin nous fait l'honneur

Nous montons à son échelle
Pour assister au spectacle
De notre pays en merveille
La plaine en son pinacle

C'est le vent qui nous apporte
Sa grande puissance séant
Pour une joie qui nous emporte
Nous qui ne sommes que paysans

Puis quand vint enfin le soir
Le moulin se met en repos
Les ailes figées dans le noir
Pour nous il est encore plus beau


Dans cette plaine de Beauce
Où rien n'arrête le regard
Soudain quatre bras se haussent
Pour nous conduire à l'œillard

œillard : Trou au centre de la meule tournante recevant le grain


Dans un livre

Dans un livre Quelques mots qui deviennent des phrases Et une histoire prend forme sous vos yeux Vous voilà ...